06.27.78.26.99   contact@jecoachemavie.com

Pour rester votre meilleur ami

Pour vous accompagner dans vos "moments de solitude" et ne pas perdre pied,
pour vous apaiser et éviter de vous juger, pour vous ressourcer et repartir
avec une nouvelle perspective, je vous invite à vous laisser séduire par
ce kaléidoscope floral, réalisé par Frédéric Lisiecki, photographe de ma vie et de notre jardin.


Acceptez ce bouquet en partage de nos propres compréhensions et comme contribution à votre fleurissement intérieur.
Laissez-vous choisir par une fleur et méditez sur ce qu'elle a à partager avec vous.


Les mots ont du pouvoir quand ils font silence en nous !

Elle a tout d'une grande

Pub Renault. J'ai déjà en moi tout le potentiel de ma réussite. Il me suffit de me connecter à cette possibilité pour qu'il s'exprime sans limite.
Je suis un concentré explosif de créativité !

"La vie c'est comme une boîte ...

...de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber" - Film Forrest Gump. Les aléas de la vie me rappellent que le monde n'est pas aussi prévisible que je voudrais le croire, et que parfois, oser, me permet de découvrir autre chose que je ne connaissais pas. J'agrandis ma zone de confort en me laissant surprendre par la vie. 

L'homme qui tombe à pic

"J'ai ma vie entre mes mains et si je prends des risques ce n'est jamais, jamais en vain." Je suis la bonne personne, au bon moment, et au bon endroit. La vie m'envoie des signes qui me guident dans ma réalisation. Lorsque je suis à l'écoute de ces messages personnels, tout devient évident et l'existence plus facile.

"Y'a pas mort d'hommes !"

Lorsque les évènements de mauvais augure s'accumulent et me renvoient à mes blessures, je fais l'inventaire de tous les bienfaits de la vie, de tous les cadeaux que je reçois au quotidien. Ma perception de l'existence, positive ou négative, dépend uniquement de ma vision de la vie. Je choisi d'être heureux ! 

"Debout messire Jiminy Cricket"

Film Pinocchio. Je ne me sens jamais seul lorsque je me relie à ma conscience, cette "tranquille petite voix" intérieur pleine de joie et de bienveillance à mon égard. La peur de la solitude et les incertitudes de l'ego s'effacent.

Peu importe ce qu'on pourra vous dire...

... les mots et les idées peuvent changer le monde (film le cercle des poètes disparus). Mes paroles ont du pouvoir, pour le meilleur comme pour le pire. Quand mes mots ne sont encore que des pensées, il est encore temps pour moi de faire en sorte de ne pas être dans la critique, le jugement ou la négativité. Avant de verbaliser les choses, je respire profondément et je me demande si ce que je veux dire est constructif, pour moi comme pour les autres. Je m'exprime avec assertivité ! 

"Petit mais costaud"

(pub Petit Pimousse). Être en relation avec soi, c'est être divisé. Cette dualité créée par le mental est la cause de nos problèmes et de nos conflits dans l'existence. Si je suis authentique, je ne me juge pas, je ne pleure pas sur mon sort, je ne fais pas de "plans sur la comète", je ne ressasse pas. Je n'ai plus de "petit moi" à défendre ou à sustenter, je ne suis plus identifié. Je suis plus grand(e) que tout cela ! 

"Carpe diem" Horace

Cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain, c'est laisser couler le courant de la vie plutôt que d'y résister. Et pour sentir ce courant je dis non au jugement de l'esprit et à la négativité émotionnelle. Je lâche prise ! 

"Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice"

Accorder de l'attention à son corps est une très puissante forme d'auto-guérison. Je reste à l'écoute de mes besoins, pour ma longévité, ma santé, mon bien-être mental et émotionnel. Quand "j'habite" mon corps, je suis présent à moi-même, me respecte et il me devient plus facile de tenir compte des besoins de ceux qui m'entourent. De l'amour, rien que de l'amour ! 

"Le pire n'est jamais certain, mais...

...il n'est jamais décevant". Film Sacré Graal de Monty Python. Le meilleur ressemble souvent à ce que je n'attendais pas alors pourquoi m'en protéger au prétexte d'éviter le pire ? Le risque n'est pas de repousser ses limites, de provoquer ou de choquer. Le vrai risque, c'est d'aller à contre-courant de moi-même. Je surfe sur la vague de l'océan de tous les possibles ! 

"Le succès c'est d'aller d'échec...

en échec sans perdre son enthousiasme" Winston Churchill. De l'échec nait ma remise en question, le dépassement de soi, ma combativité, ma créativité, essentiels pour écarter la souffrance. C'est une source de connaissance. Ma réussite est d'entreprendre et de tirer des enseignements de mes résultats, satisfaisants ou non. 

"Ta deuxième vie commence quand...

...tu comprends que tu n'en as qu'une" Raphaëlle Giordano. Quand l'impression de passer à côté de mon épanouissement pointe, je dis : "stop !" Je veux retrouver l'étincelle qui me rend vivant ! Je pars à la conquête de mes rêves en me redirigeant vers ce qui me ressemble et me tient vraiment à coeur, au lieu de végéter sur l'influence des peurs et des doutes projetés par mon entourage. Attention : transformation ! 

"Qu'est-ce que vous nagez bien...

chef!" La Septième Compagnie. Quand, par facilité o par manque de confiance, je fais appel, je laisse faire par une tierce personne ou je fais à la place de l'autre, je pense gagner du temps. Mais je me rend dépendant, je m'empêche de m'enrichir ou de partager mes compétences et d'être capable ou de reconnaître l'autre capable de s'en sortir seul. Mieux vaux apprendre à nager, être autonome, que d'attraper une bouée, être dépendant. 

"Tout quitter mais tout emporter...

...avec ma maison sur le dos comme un escargot" Philippe Chatel. Ne renoncer à rien, c'est refuser ses préférences, nier ses goûts, ignorer sa singularité, ne pas se reconnaître. Choisir, c'est savoir écouter son instinct et sa raison en même temps, c'est s'affirmer et apprendre à renoncer. Si je ne choisis pas, je serai vite acculé à multiples alternatives, aux choix des autres et finalement dans l'impossibilité d'avancer. Choisir, c'est gérer ma vie. Quand mon âme s'engage, mon esprit se libère

"Sois le changement que tu veux...

...voir dans le monde" Gandhi. Je suis le monde, et le changer c'est commencer par changer soi-même. Je choisis de transformer la seule personne sur laquelle j'ai du pouvoir : moi-même ! Ce que je sème à travers mes pensées, mes paroles et mes actes nourrit le monde, alors je cultive le meilleur de moi-même !

"Patience et longueur de temps...

...font plus que force ni que rage" Le lion et le rat de Jean de la Fontaine. Pourquoi te battre contre le temps? Don Quichotte des temps modernes, à perdre patience, tu gaspilles ton énergie et nuis à ta santé ! Dans un monde où l'on veut que tout aille trop vite, le manque de patience. Je suis le jardinier de ma vie, je prends le temps de planter et de laisser mûrir. Tout vient à point à qui sait attendre !

"Ah ! Si j'étais riche..."

Comédie musicale Un violon sur le toit. Vous êtes-vous déjà persuadé que vous seriez heureux "si...", et une fois obtenu, ne pas éprouver le bonheur espéré et de manière durable ? Cela ne tient qu'à un seul principe : mon bonheur dépend de mon état et non de ce que je vis ou pas. Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, un équilibre du corps et de l'esprit où la souffrance et les troubles sont absents. Je le trouve lorsque je m'autorise à le ressentir !

"Il est temps pour vous de vous...

... tourner vers l'intérieur et de commencer à vous poser la question fondamentale : qui suis-je et qu'est-ce-que je veux ?" Film Avatar le dernier maître de l'air. En cherchant le bonheur à l'extérieur, je me réfugie dans l'espoir d'une vie meilleure sans changer mon regard sur le monde. J'ouvre mes yeux d'enfant pour retrouver ma spontanéité et accueillir l'existence avec bienveillance et souci d'autrui. Je m'invite à vivre meilleur plutôt que de chercher à vivre mie

" Ils ne savaient pas que c'était...

...impossible, alors ils l'ont fait" Marc Twain. Thomas Edison, Gustave Eiffel, Léonard De Vinci, George Sand, Marie Curie, Anna Fisher... ont réussi ce que beaucoup n'imaginaient même pas réalisable. Alors qu'est-ce-qui m'empêche de faire de ma vie une aventure et de contribuer au monde ? Qu'est-ce qui m'empêche de me réaliser, de vivre ma passion et de croire que je peux être un acteur du changement ? Rien, à part les limites que je m'impose ! 

" Le premier jour du reste...

...de ta vie" chanson d'Etienne Daho. Rester debout mais à quel prix ? Ne sacrifie pas ton instinct et tes envies les plus essentielles car tout peux changer aujourd'hui ! Il arrive que la résignation prenne le pas, "c'est la vie" se dit-on. Comme si le meilleur était derrière soi. Dépasse ce moment, il existe quelque chose de plus fort que soi ! Je me connecte à cette source, me laisse transporter dans son sillage pour construire des lendemains qui répondent à mes aspirations les plus profondes. 

" On a toujours besoin d'un petit...

... pois chez soi" Pub Pipiou. Ne compter que sur mes seules forces est épuisant et limitant. Demander de l'aide, c'est accepter la situation que je vie, reconnaître mes besoins et me respecter. Il y aura toujours une personne dans mon entourage sur qui je peux compter, pour écouter mes doutes, accueillir ma tristesse, consoler ma peine ou apaiser ma colère. Pour poursuivre ma route sans m'essouffler, je fais appel aux ressources limitées qui m'entourent. 

Fermer le menu